Naissance de la Slow Wine Coalition

06 July 2021

Un réseau mondial qui réunit tous les acteurs de la filière pour amorcer une révolution viticole sous le signe de la durabilité environnementale, la protection des paysages et la croissance sociale et culturelle des campagnes

Le premier grand rassemblement de la Coalition aura lieu à Bologne (Italie) du 26 février au 1er mars 2022. Sana et Slow Wine lancent la Slow Wine Fair, une rencontre internationale entre vignerons, distributeurs et amateurs de vin, autour de débats, laboratoires du goût et dégustations ambulatoires.

L’objectif est de dessiner les grandes lignes d’une nouvelle révolution du monde viticole, en réunissant tous les acteurs de la filière autour d’une prise de conscience sur le rôle du vin qui ne peut plus se limiter au plaisir de la dégustation, mais doit de plus en plus adopter une démarche authentique de durabilité environnementale, de protection des paysages et de croissance culturelle et sociale des territoires viticoles. La Slow Wine Coalition, le nouveau réseau international de Slow Food, né grâce à l’expérience et aux principes qui ont progressivement évolué au fil des éditions du guide Slow Wine, historiquement élaboré par Slow Food en Italie. La version anglaise, consacrée exclusivement aux vins américains, répertorie 300 exploitations viticoles parmi les principaux états producteurs.

Le Manifeste Slow Food pour un vin bon, propre et juste

La Slow Wine Coalition vise à rassembler les acteurs de la filière, des producteurs aux importateurs en passant par les distributeurs, les cavistes et les restaurateurs, mais aussi les sommeliers, les porte-paroles et les journalistes, et même les œnophiles, autour de l’idée d’un vin bon, propre et juste pour tous. Le Manifeste Slow Food pour un vin bon, propre et juste propose une charte qui établit quelques critères fondamentaux sur le métier de vigneron, l’agronomie et l’œnologie, en élargissant le discours à d’autres facteurs tels que la biodiversité, la valeur du terroir et le rapport entre ceux qui travaillent la vigne et ceux qui font le vin.

« Ce manifeste, présenté en avant-première à Bologne (Italie) le 11 octobre 2020 au cours du salon SANA Restart, est le fruit d’un long parcours lié à toute l’histoire de Slow Food. Né des réflexions de centaines de vignerons réunis à Montecatini et Florence en 2009 pour la deuxième édition de l’évènement Vignerons d’Europe, il n’a pas pour vocation d’être un texte gravé dans la pierre, mais un point de départ permettant d’échanger et de discuter, explique le coordinateur de la Slow Wine Coalition, Giancarlo Gariglio. Notre association, née au début des années 1980, trouve ses racines au milieu des vignes. Ces quarante dernières années, le mouvement a grandi et élargi ses frontières, tout en conservant ce lien avec le vin, grâce à Slow Wine. Ce projet, qui a eu beaucoup de succès et réuni de nombreux passionnés derrière l’étiquette du vin bon, propre et juste, avec son guide, son site, ses évènements et son réseau bien fourni de collaborateurs, ne suffit cependant pas pour former une communauté. Alors que nous traversons une période historique, nous avons compris qu’aucune bataille ne se gagne seul. Il est donc fondamental de créer une véritable communauté unie autour de valeurs reconnues et partagées.

Les trois piliers de la Slow Wine Coalition sont la durabilité environnementale, la protection des paysages et la croissance culturelle et sociale des campagnes

Pollution, appauvrissement de la biodiversité à cause des herbicides, monoculture dans les zones les plus prisées, exploitation de la main d’œuvre… Voici certains des fléaux qui affectent malheureusement toujours le monde du vin, héritage d’une culture agricole archaïque que les producteurs sont nombreux à abandonner au profit d’une vraie révolution offrant progressivement un nouveau visage à ce secteur. Le chemin est long et nécessite une impulsion collective au démarrage, guidée par ceux qui sont déjà bien avancés sur cette voie.

Il existe en effet de nombreuses exploitations viticoles qui, dans le sillage d’une renaissance agricole globale, commencent à expérimenter et à adopter des systèmes de culture durables, en pratiquant l’agriculture biologique et la biodynamie. Avec la lutte contre le changement climatique, cette évolution devra nécessairement s’accélérer et offrir un exemple vertueux aux autres secteurs agricoles qui, souvent, ne bénéficient pas de la même marge économique.

Mais l’effort ne s’arrête pas là : les vignobles sont souvent situés sur des coteaux ou des montagnes, dans des zones de forte pente, sur des territoires où le raisin représente la seule ressource disponible pour créer de la valeur et assurer une protection de la nature par l’homme. C’est pourquoi l’industrie viticole moderne assume un rôle central dans la préservation du paysage, en protégeant sa beauté et son intégrité, encourageant le développement d’une approche touristique attentive à l’écologie et à la gastronomie.

Enfin, les domaines viticoles sont des lieux d’intégration des travailleurs étrangers qui fournissent aujourd’hui une main d’œuvre précieuse pour la récolte et rejoignent les rangs de la population des coteaux et des bourgs qui vivent de la vigne. Un échange dont il faut valoriser les compétences, voir les développer.

Les alliances, une réponse aux crises de notre époque

Depuis les toutes premières éditions de Terra Madre, les alliances, réseaux thématiques et coalitions sont les modèles choisis par Slow Food pour répondre à la crise que nous traversons. Des réseaux transversaux et collaboratifs qui réunissent tous les acteurs d’une filière spécifique unie autour de valeurs partagées, en s’écartant du modèle de société basé sur la compétitivité. La dernière structure créée ainsi est la Slow Food Coffee Coalition, qui réunit tous les acteurs de la filière du café, des producteurs aux torréfacteurs, en passant par les distributeurs et les amateurs de café, tous unis par leur passion pour ce breuvage.

Les projets de la Slow Wine Coalition

La Slow Wine Coalition a un programme bien chargé pour les prochains mois. Dès juillet, Slow Food s’emploiera à organiser des rencontres entre les premiers acteurs de la Coalition en Italie et à l’étranger, qui viendront signer le Manifeste et parler des valeurs qui les inspirent.

Le principal rendez-vous pour les vignerons, professionnels du secteur et œnophiles venus du monde entier qui se reconnaissent dans les dix principes du Manifeste se tiendra à Bologne du 26 février au 1er mars 2022, avec « SANA Slow Wine présente la Slow Wine Fair », un évènement international consacré au vin bon, propre et juste. L’évènement, organisé par BolognaFiere, sous la direction artistique de Slow Food, accueillera donc la première rencontre internationale de la Slow Wine Coalition, afin d’ouvrir le débat et les échanges entre tous les acteurs de la filière, en poursuivant la tradition de Terra Madre, déjà vieille de presque vingt ans. Pendant les quatre jours de la Slow Wine Fair, des centaines de producteurs venus du monde entier se rassembleront autour de conférences, débats et dégustations, avec l’exposition de milliers de références de vins provenant des quatre coins de la planète. Enrichie de la collaboration avec la société Excellence qui réunit les dix-huit entreprises leaders de la distribution en Italie, l’espace exposants du salon sera accessible au public œnophile le dimanche et aux professionnels le lundi et le mardi.

La Slow Wine Coalition est une alliance internationale, née de la volonté d’affronter des thèmes essentiels pour l’avenir de notre planète, qui trouve un terrain fertile pour construire de nouvelles racines à Bologne et en Émilie-Romagne, grâce à la volonté de tous les acteurs impliqués dans ce projet. La Slow Wine Fair est en effet le fruit d’une collaboration entre Slow Food et BolognaFiere, mise en place lors des éditions de Sana Restart et de Terra Madre Salone del Gusto en 2020, deux évènements qui ont su, malgré le contexte difficile dû à la pandémie, construire et exploiter une coopération riche en partant de valeurs communes.

La Slow Wine Fair pourra compter sur la participation de FederBio, partenaire historique de BolognaFiere, aux côtés de Sana, qui collabore également avec Slow Food.

Skip to content